Jacques Brel

Jacques Brel
Ha vivido, ha soñado, ha amado...Ce qui compte dans une vie, c'est l'intensité d'une vie, ce n'est pas la durée d'une vie. / Lo que cuenta en una vida, es la intensidad de una vida, no es la duración de una vida.

leketje

leketje
De donde los canales se cuelgan de las nubes.

martes, 5 de julio de 2011

Les Biches / Las Ciervas





Elles sont notre premier ennemi / Son nuestro primer enemigo
Quand elles s'échappent en riant / Cuando se escapan riendo
Des pâturages de l'ennui / De los pastos del aburrimiento
Les biches / Las ciervas
Avec des cils comme des cheveux / Con sus pestañas como cabellos
Des cheveux en accroche-faon / Cabellos en atrapa cervatillos
Et seulement le bout des yeux / Y solamente la punta de los ojos
Qui triche / Que engaña
Si bien que le chasseur s'arrête / Tan bien que el cazador se para
Et que je sais des ouragans / Y sé de huracanes
Qu'elles ont changés en poètes / Que han cambiado en poetas
Les biches / Las ciervas
Et qu'on les chasse de notre esprit / Y que las expulsemos de nuestro espíritu
Ou qu'elles nous chassent en rougissant / O que ellas nos expulsen ruborizándose
Elles sont notre premier ennemi / Son nuestro primer enemigo
Les biches de quinze ans / Las ciervas con quince años

Elles sont notre plus bel ennemi / Son nuestro más bello enemigo
Quand elles ont l'éclat de la fleur / Cuando poseen el esplendor de la flor
Et déjà la saveur du fruit / Y ya el sabor de la fruta
Les biches / Las ciervas
Qui passent toute vertu dehors / Que pasan enseñando sus virtudes
Alors que c'est de tout leur cœur / Aunque sea con todo su corazón
Alors que c'est de tout leur corps / Aunque sea con todo su cuerpo
Qu'elles trichent / Que engañan
Lorsqu'elles broutent le mari / Cuando pacen el marido
Ou lorsqu'elles broutent le diamant / O cuando pacen el diamante
Sur l'asphalte bleu de Paris / Sobre el asfalto azul de París
Les biches / Las ciervas
Qu'on les chasse à coups de rubis / Que las cacemos a golpe de rubí
Ou qu'elles nous chassent au sentiment / O que ellas nos cacen al sentimiento
Elles sont notre plus bel ennemi / Son nuestro más bello enemigo
Les biches de vingt ans / Las ciervas con veinte años

Elles sont notre pire ennemi / Son nuestro peor enemigo
Lorsqu'elles savent leur pouvoir / Cuando conocen su poder
Mais qu'elles savent leur sursis / Y conocen su condena
Les biches / Las ciervas
Quand un chasseur est une chance / Cuando el cazador es una oportunidad
Quand leur beauté se lève tard / Cuando su belleza es tardía
Quand c'est avec toute leur science / Cuando es con toda su ciencia
Qu'elles trichent / Que engañan
Trompant l'ennui plus que le cerf / Engañando el aburrimiento más que el ciervo
Et l'amant avec l'autre amant / Y el amante con el otro amante
Et l'autre amant avec le cerf / Y el otro amante con el ciervo
Qui biche / Que cervatea
Mais qu'on les chasse à la folie / Pero que las cacemos con locura
Ou qu'elles nous chassent du bout des gants / O que ellas nos cacen con la punta de sus guantes
Elles sont notre pire ennemi / Son nuestro peor enemigo
Les biches d'après vingt ans / Las ciervas después de veinte años

Elles sont notre dernier ennemi / Son nuestro último enemigo
Quand leurs seins tombent de sommeil / Cuando sus senos se caen de sueño
Pour avoir veillé trop de nuits / Por haber velado demasiadas noches
Les biches / Las ciervas
Quand elles ont le pas résigné / Cuando van con el paso resignado
Des pèlerins qui s'en reviennent / De los peregrinos ya liberados
Quand c'est avec tout leur passé / Cuando es con todo su pasado
Qu'elles trichent / Que engañan
Afin de mieux nous retenir / Con el fin de mejor retenernos
Nous qui ne servons à ce temps / Nosotros mientras tanto no servimos
Qu'à les empêcher de vieillir / Más que para impedirles envejecer
Les biches / Las ciervas
Mais qu'on les chasse de notre vie / Pero aunque las echemos de nuestra vida
Ou qu'elles nous chassent parce qu'il est temps / O que ellas nos echen porque llegó la hora
Elles restent notre dernier ennemi / Siguen siendo nuestro último enemigo
Les biches de trop longtemps / Las ciervas de demasiada duración


Jacques Brel / leketje
http://youtu.be/I54Ch2Ww4Iw